Pluie d’étoiles sous votre curseur

Voici comment faire tomber des petites étoiles ou plutôt des petites croix, qui se désintègrent au fil de leur descente…

Alors si vous voulez que votre curseur soit animé sur toutes les pages de votre blog, vous devez coller le script ci-dessous entre <body> et </body> sur toutes les pages html…

Je vous conseille de le mettre en bas de page juste avant </body> ça évite de mettre tout ce charabia en plein milieu de votre page, déjà pas mal encombrée par toute sortes de codes ;o)

<script type= »text/javascript »>
var colour= »#00ff00″;
var sparkles=50;
var x=ox=400;
var y=oy=300;
var swide=800;
var shigh=600;
var sleft=sdown=0;
var tiny=new Array();
var star=new Array();
var starv=new Array();
var starx=new Array();
var stary=new Array();
var tinyx=new Array();
var tinyy=new Array();
var tinyv=new Array();
window.onload=function() { if (document.getElementById) {
var i, rats, rlef, rdow;
for (var i=0; i<sparkles; i++) {
var rats=createDiv(3, 3);
rats.style.visibility= »hidden »;
document.body.appendChild(tiny[i]=rats);
starv[i]=0;
tinyv[i]=0;
var rats=createDiv(5, 5);
rats.style.backgroundColor= »transparent »;
rats.style.visibility= »hidden »;
var rlef=createDiv(1, 5);
var rdow=createDiv(5, 1);
rats.appendChild(rlef);
rats.appendChild(rdow);
rlef.style.top= »2px »;
rlef.style.left= »0px »;
rdow.style.top= »0px »;
rdow.style.left= »2px »;
document.body.appendChild(star[i]=rats);
}
set_width();
sparkle();
}}
function sparkle() {
var c;
if (x!=ox || y!=oy) {
ox=x;
oy=y;
for (c=0; c<sparkles; c++) if (!starv[c]) {
star[c].style.left=(starx[c]=x)+ »px »;
star[c].style.top=(stary[c]=y)+ »px »;
star[c].style.clip= »rect(0px, 5px, 5px, 0px) »;
star[c].style.visibility= »visible »;
starv[c]=50;
break;
}
}
for (c=0; c<sparkles; c++) {
if (starv[c]) update_star(c);
if (tinyv[c]) update_tiny(c);
}
setTimeout(« sparkle() », 40);
}
function update_star(i) {
if (–starv[i]==25) star[i].style.clip= »rect(1px, 4px, 4px, 1px) »;
if (starv[i]) {
stary[i]+=1+Math.random()*3;
if (stary[i]<shigh+sdown) {
star[i].style.top=stary[i]+ »px »;
starx[i]+=(i%5-2)/5;
star[i].style.left=starx[i]+ »px »;
}
else {
star[i].style.visibility= »hidden »;
starv[i]=0;
return;
}
}
else {
tinyv[i]=50;
tiny[i].style.top=(tinyy[i]=stary[i])+ »px »;
tiny[i].style.left=(tinyx[i]=starx[i])+ »px »;
tiny[i].style.width= »2px »;
tiny[i].style.height= »2px »;
star[i].style.visibility= »hidden »;
tiny[i].style.visibility= »visible »
}
}
function update_tiny(i) {
if (–tinyv[i]==25) {
tiny[i].style.width= »1px »;
tiny[i].style.height= »1px »;
}
if (tinyv[i]) {
tinyy[i]+=1+Math.random()*3;
if (tinyy[i]<shigh+sdown) {
tiny[i].style.top=tinyy[i]+ »px »;
tinyx[i]+=(i%5-2)/5;
tiny[i].style.left=tinyx[i]+ »px »;
}
else {
tiny[i].style.visibility= »hidden »;
tinyv[i]=0;
return;
}
}
else tiny[i].style.visibility= »hidden »;
}
document.onmousemove=mouse;
function mouse(e) {
set_scroll();
y=(e)?e.pageY:event.y+sdown;
x=(e)?e.pageX:event.x+sleft;
}
function set_scroll() {
if (typeof(self.pageYOffset)== »number ») {
sdown=self.pageYOffset;
sleft=self.pageXOffset;
}
else if (document.body.scrollTop || document.body.scrollLeft) {
sdown=document.body.scrollTop;
sleft=document.body.scrollLeft;
}
else if (document.documentElement && (document.documentElement.scrollTop || document.documentElement.scrollLeft)) {
sleft=document.documentElement.scrollLeft;
sdown=document.documentElement.scrollTop;
}
else {
sdown=0;
sleft=0;
}
}
window.onresize=set_width;
function set_width() {
if (typeof(self.innerWidth)== »number ») {
swide=self.innerWidth;
shigh=self.innerHeight;
}
else if (document.documentElement && document.documentElement.clientWidth) {
swide=document.documentElement.clientWidth;
shigh=document.documentElement.clientHeight;
}
else if (document.body.clientWidth) {
swide=document.body.clientWidth;
shigh=document.body.clientHeight;
}
}
function createDiv(height, width) {
var div=document.createElement(« div »);
div.style.position= »absolute »;
div.style.height=height+ »px »;
div.style.width=width+ »px »;
div.style.overflow= »hidden »;
div.style.backgroundColor=colour;
return (div);
}
// ]]>
</script>

Pour changer la couleur des étoiles, rendez-vous à la deuxième ligne et changer le code couleur :

var colour= »#00ff00« ;

Merci à l’excellent blog  ci -contre http://lestuto2demolite.canalblog.com/archives/2010/12/01/19756583.html

Publicités

Tester la nouvelle interface Gmail

Avec Google+, Google a aussi introduit une nouvelle interface pour gmail, nettement plus épurée. Celle-ci n’est pas encore déployée par défaut mais peut être manuellement appliquée. Voyons comment en 3 clics.

La méthode est assez simple. Une fois connecté à gmail, cliquez en haut à droit sur la petite roue dentelée et choisissez Paramètres de messagerie.

Dans les options de messagerie, sous l’onglet Thèmes, il suffit de choisir le thème Aperçu (dense).

Voilà, c’est fini, vous profitez maintenant de la nouvelle interface de gmail. Celle-ci est vraiment très épurée donc le tout sera une question de goût. Personnellement, je l’aime assez bien et la trouve très claire. Voici un screen de cette interface pour vous donner une idée (j’ai vilainement masqué quelques zones par égards pour la vie privée de mes contacts) :

 

Ubuntu 12.04 : les nouveautés

Cette version , la 12.04  est tout particulièrement attendue puisqu’il s’agit de la nouvelle LTS d’Ubuntu, ce qui signifie qu’elle sera maintenue pendant 5ans. Mais quoi de neuf avec cette version?

Support LTS de 5 ans

Jusqu’alors les versions LTS (Long Term Service) d’Ubuntu offraient un support de 3 ans (et 5ans pour les serveurs). A partir de cette version 12.04, les LTS bénéficieront d’un support (mises à jour et compatibilité assurée des logiciels des dépôts officiels) de 5 ans pour tous. Cette nouvelle mouture sera donc supportée par Canonical jusqu’en avril 2017. C’est une bonne nouvelle pour les déploiement de cette distribution GNU/Linux dans les entreprises, collectivités, etc. (lesquels sont légitimement exigeantes en terme de pérennité de son installation informatique).

 

Unity : correction des bugs et amélioration

Unity, l’interface par défaut proposée par Canonical, fait pour la première fois son entrée dans une LTS. Pour l’occasion, Canonical a veillé à améliorer son interface et corriger divers bugs de fonctionnement. La société introduit aussi quelques nouveautés dont :

  • Ajout de la quicklist nautilus au dash d’Unity

  • paramétrage de Unity via le menu Apparance

  • Intégration du menu unique HUD. Ce menu propose – en plus des dash et menu classiques – de gérer ses menus, applications, options via un menu unique fonctionnant comme un moteur de recherche. Celui-ci tente d’améliorer la productivité mais aussi d’affranchir les utilisateurs des notions de formations à l’usage des applications puisque le moteur de recherche va permette de trouver ce que l’on cherche par mots clés.

En terme de visuel, on peut aussi souligner un écran d’accueil dont le visuel change selon l’utilisateur choisit. Ubuntu 12.04 LTS continuera également d’utiliser GNOME 3.2, et certains logiciels seront rétro-portés depuis GNOME 3.4.

Amélioration de Ubuntu One

Ubuntu One, service de Cloud gratuit de Canonical, connaît lui aussi son lot de nouveautés :

  • Un panneau de contrôle pour installer/gérer ses synchro via une interface

  • Support des serveurs proxy (là encore les ambition de Canonical en entreprise sont perceptibles)
  • Intégration native de Ubuntu One music store dans Rhythmbox
  • Suppression de Ubuntu One Contact

Nouveautés applicatives

En termes d’applications intégrées par défaut, Ubuntu continue sa valse des lecteurs audio. Après, Rhythmbox, puis Banshee, le logiciel de musique par défaut de Ubuntu 12.04 Precise Pangolin sera … Rhythmbox (en version 2.96)! Ce retour s »accompagne d’une intégration native de Ubuntu One Music au player.

 

A sa sortie Ubuntu 12.04 proposera notamment Firefox 11, Thunderbird 11.0.1 et LibreOffice 3.5.1. Tomboy et Gbrainy ont eux été retirés de l’installation par défaut.

Une flopée de version et un plus grand support ARM

Ubuntu, c’est surtout une grande famille de variante avec Lubuntu, Kubuntu, Xbuntu, MythBuntu, etc. Chaque version apportant son gestionnaire de fenêtre différent et ses spéficités. Mais Ubuntu 12.04 ce sera aussi un meilleur support des plateformes ARM, ce qui place la distribution en concurrence directe avec Windows 8 et lui offre des perspectives d’avenir plus qu’intéressantes sur les tablettes, nettop et TVbox.

Ubuntu 12.04 Precise Pangolin repose sur le noyau Linux 3.2. Un effort particuliers de support matériel et d’optimisation de consommations de batterie a été réalisé. Cette version apporte aussi le support de la technologie ClickPad qui permet une gestion multitouch de certains touchpad (notamment synaptics et Apple Magic Trackpads). Quant à la version serveur, elle réunit la version 64 bits au sein du noyau generic pour garantir le support long terme et améliore sa gestion d’OpenStack (la solution de Cloud soutenue par Canonical).

Un peu plus loin avec Ubuntu 12.04

Si vous désirez finaliser aux petits oignons votre installation de Ubuntu 12.04, je vous conseille fortement de vous tourner vers le script de post-installation que nous a concocté Nicolargo . Celui-ci propose, je cite, d’« automatiser les tâches suivantes:

  • ajouter les dépôts de logiciels
  • installer les logiciels que vous jugez indispensables
  • supprimer les logiciels inutiles
  • télécharger et installer des thèmes pour votre interface graphique
  • configurer vos applications (BASH, prompt, Vim…)
  • faire toutes les actions en ligne de commande qui vous passe par la tête ! »

Pour installer et utiliser ce script python, il vous faudra taper ces commandes :

wget https://raw.github.com/nicolargo/ubuntupostinstall/master/ubuntu-12.04-postinstall.py
chmod a+x ubuntu-12.04-postinstall.py
sudo ./ubuntu-12.04-postinstall.py

Si, comme moi, vous n’accrochez pas avec Unity et craquez pour  Cinnamon, vous pourrez l’installer sur votre Ubuntu avec les commandes :

sudo add-apt-repository ppa:gwendal-lebihan-dev/cinnamon-stable
sudo apt-get update
sudo apt-get install cinnamon

Si Cinnamon ne vous a pas non plus convaincu et que vous restez fan de Gnome 2, Clapico vous explique ici comment revenir à Gnome classique  :

sudo apt-get install gnome-session-fallback

Le choix du gestionnaire de fenêtre par défaut voulu se fait ensuite lors du login de l’utilisateur.

Pour ceux qui se cherchent encore au niveau du desktop sur Ubuntu, il y a aussi la nouvelle version de Cairo-Dock 3.0.0 vraiment pas mal, avec session Cairo-Dock (Gnome + Effects), Cairo-Dock (Gnome no Effects) et Cairo-Dock (With Unity Panel)

(source : geek de France.fr)

Windows 7 passe la barre des 38% de part de marché

Le dernier système d’exploitation de Microsoft a poursuivi son ascension mondiale sur le mois de février. En Europe, il devance Windows XP, qui y détient encore tout de même 35% du marché.

Après avoir pendant longtemps équipé plus d’un PC sur deux dans le monde, Windows XP a accentué son déclin sur le mois dernier. Selon les chiffres de Net Applications, le système d’exploitation historique de Microsoft a en effet glissé au niveau mondial à 45% de part de marché, contre 57% l’année dernière.

Dans le même temps, le dernier-né des OS Windows a connu au contraire une forte progression, en passant de 24% de part de marché en février 2011 à 38% aujourd’hui. Entre les mois de janvier et février 2012, Windows XP a perdu 1,8 point de part de marché alors que Windows 7 a au contraire grimpé d’1,72 point.

Par ailleurs, février a également été un mois à marquer d’une pierre blanche pour les systèmes d’exploitation d‘Apple qui ont atteint leur niveau record de pénétration (5,69%). Une hausse largement imputable à la percée de la dernière itération du systèmes d’exploitation d’Apple pour postes de travail, Mac OS X 10.7 Lion. Ce dernier est passé de 2% de part de marché en décembre 2011 à 2,69% en février 2012.

Quant à Windows Vista, le système d’exploitation de la firme de Redmond continue de stagner dans la zone des 8% de part de marché.

La montée en puissance de Windows 7 de ses derniers mois s’est clairement effectuée sur le dos du vieillissant Windows XP qui, malgré son grand âge (10 ans), conserve sa position de numéro 1 des systèmes d’exploitation dans le monde. Mais pas en Europe.

En février 2012, la part de marché de Windows XP a en effet été de « seulement » 35% contre 42% pour Windows 7 (et 12% pour Vista).

D’autres différences sont également perceptibles avec une légère avance des systèmes d’exploitation Mac en Europe par rapport au niveau mondial (7% versus 6%) mais aussi sur Linux (2% versus 1%). journaldunet février 2002

Windows 8 pour octobre 2012?

Toujours pas de date claire pour la commercialisation de Windows 8, mais la période d’octobre 2012 semble selon les nombreuses rumeurs, comme la plus probable pour une sortie du successeur de Windows 7.

On se souvient aussi que Microsoft avait permis à de nombreuses personnes de faire une précommande de Windows 7 dès la fin du mois de juillet à un tarif plus que préférentiel. Microsoft va-t-il renouveler l’expérience avec Windows 8 ?

Plusieurs responsables de Microsoft avaient déjà laissé entendre que le système d’exploitation Windows 8 aurait une feuille de route similaire à celle de son prédécesseur Windows 7. Alors que la version bêta est attendue pour fin février, de nouvelles informations en provenance du CES 2012 confirment cette tendance.

Une chargée des relations presse pour Windows a confirmé à son tour que le passé avec Windows 7 est un bon repère. Selon des propos rapportés par Pocket-lint, elle a souligné que Microsoft voit les choses étape par étape, mais a aussi rappelé que cette année cela fera trois ans depuis la commercialisation de Windows 7 en octobre 2009… et le rythme d’un nouvel OS tous les trois ans.Toujours pas de date claire pour la commercialisation de Windows 8, mais la période d’octobre 2012 semble selon les nombreuses rumeurs, comme la plus probable pour une sortie du successeur de Windows 7.

On se souvient aussi que Microsoft avait permis à de nombreuses personnes de faire une précommande de Windows 7 dès la fin du mois de juillet à un tarif plus que préférentiel. Microsoft va-t-il renouveler l’expérience avec Windows 8 ?

Plusieurs responsables de Microsoft avaient déjà laissé entendre que le système d’exploitation Windows 8 aurait une feuille de route similaire à celle de son prédécesseur Windows 7. Alors que la version bêta est attendue pour fin février, de nouvelles informations en provenance du CES 2012 confirment cette tendance.

Une chargée des relations presse pour Windows a confirmé à son tour que le passé avec Windows 7 est un bon repère. Selon des propos rapportés par Pocket-lint, elle a souligné que Microsoft voit les choses étape par étape, mais a aussi rappelé que cette année cela fera trois ans depuis la commercialisation de Windows 7 en octobre 2009… et le rythme d’un nouvel OS tous les trois ans. (source zerobug)

Actualité informatique et high tech

Raspberry Pi : le micro-PC à 25 euros fait un carton

 Il n’est pas plus grand qu’une carte de crédit et ne coûte que quelques euros: le Raspberry Pi pourtant un vrai ordinateur. A peine commercialisé, il est déjà « sold out » !
 Lancé en juin 2010, cet outil qui vise à s’assurer de la sécurité de vos connexions aux sites Web vient de passer en version 2.0 et s’ouvre à Chrome, en bêta.
 La Galaxy Note 10.1 de Samsung allie l’efficacité des dernières tablettes aux fonctions manuscrites du smartphone Note, la retouche avec Photoshop en sus.
EN BREF. C’était un secret de polichinelle. C’est désormais officiel. Apple confirme que sa prochaine version de l’iPad sera dévoilée le 7 mars à San Francisco…
Nouveaux Lumia (900 et 610) avec deux nouveaux services, pour gérer ses déplacements en transports en commun et lire des livres électroniques.
 Toujours plus gros et puissants, les smartphones du MWC font la course à l’armement. Autre tendance : les téléphones à n’importe quoi, projecteur ou télécommande.