Google+ devant Twitter

Le 28 juin 2011, Google a lancé un énorme pavé dans la mare avec son service de réseau social Google+.

Bien vite, les curieux et les geeks se sont emparés des invitations pour tenter de voir ce que leur réservait le géant des moteurs de recherche, et se sont aussi empressés de comparer Google+ avec Facebook ou Twitter.

Maintenant que le service tourne depuis quelques mois et tout le monde peut le rejoindre librement, il est intéressant de faire un point sur Google+ et sur le potentiel faramineux qu’il représente  face à Twitter et Facebook, ses deux plus gros concurrents

Une croissance très importante

Si de nombreux sites ont souligné le fait que Google+ n’a mis que 3 mois à attendre les 50 millions d’utilisateurs, beaucoup ont aussi parlé d’une débandade due à une baisse du trafic de 60%.

En ce qui concerne les 50 millions d’utilisateurs, il s’agit d’un chiffre estimé par Paul Allen, une personne se présentant comme l’ « analyste non-officiel » de Google+. A juste titre, puisque ces prévisions se sont avérées fausses.

Le chiffre officiellement fourni par Google+, il y a seulement 6 jours, est de 40 millions d’utilisateurs inscrits…

Cela vous semble peu face aux 800 millions d’inscrits à Facebook ? Effectivement, ce chiffre de 40 millions peut ne pas sembler énorme. Mais regardons le taux d’adoption des différents réseaux sociaux :

Même si le véritable chiffre à prendre en compte pour Google+ est de 40 millions d’utilisateurs, nous aurions une courbe qui ne serait que légèrement moins raide. Le taux d’adoption au réseau social de Google est extrêmement important, bien plus que tous les réseaux sociaux ayant existé à ce jour. Autre point de comparaison : si ce chiffre de 40 millions d’utilisateurs est souvent comparé aux 800 millions de Facebook, il est bien moins comparé aux 100 millions d’utilisateurs de Twitter. Twitter est-il pour autant un réseau social 8 fois moins influent ou important que Facebook ?

D’ailleurs, et c’est une autre des raisons de l’échec de certaines personnes influentes sur le nouveau réseau social, Google+ oblige les tenanciers d’un profil à s’adresser bien plus à ses suiveurs que dans n’importe quel autre réseau. Une pratique que certains ont encore du mal à assimiler, mais une évolution normale vers une communication allant dans les deux sens. Les réseaux sociaux vont sûrement évoluer vers un véritable lieu d’échange, bien plus vivant que tout ce que l’on a connu jusqu’à présent, et non pas vers une plateforme de publicité à sens unique (beaucoup d’entreprise et de personnalités utilisent encore Facebook comme cela avec leurs « fans »).

http://www.nikopik.com/2011/10/google-le-meilleur-reseau-social.html

Publicités

Les réseaux sociaux

En octobre dernier, l’IFOP a réalisé une enquête sur l’usage des réseaux sociaux en France. Basés sur un échantillon de 2080 internautes, les résultats de cette enquête nous révèlent des classements et des tendances révélatrices.

En bref :

  • Foursquare (25ème réseau social en France en terme de notoriété et 23ème en terme de fréquentation) progresse lentement en France malgré de très bons chiffres à l’international
  • Google + s’offre une belle progression de fréquentation face à Facebook
  • La bataille des réseaux sociaux professionnels comme LinkedIn et Viadéo fait rage !
  • et Twitter, très connu du grand public, mais encore peu utilisé, bénéficie d’un excellent relais dans les medias.

Réseaux Sociaux en France

  •  Utiliser Facebook, une préférence partagée par chacune des catégories de la population internaute. Le site créé en 2004 est le réseau social le plus fréquenté par chacune des catégories de la population, quel que soit l’âge, le sexe ou la catégorie socioprofessionnelle de l’internaute. Les femmes  et les cadres  s’illustrent ainsi comme les personnes optant le plus nettement pour Facebook.
  • Comme l’an passé, Twitter cultive le paradoxe d’une notoriété grandissante qui ne se traduit pas, pour l’heure, par une fréquentation en hausse (+1 point seulement en un an). Utilisé principalement par les hommes (11%), les jeunes âgés de 18 à 24 ans (15%), Twitter compte parmi ses membres 36% des internautes appartenant également au réseau Google+.
  • 12% des internautes français sont membres de Google+, lancé en juin 2011 et déjà fort d’un succès impressionnant. Le réseau social, concurrent annoncé de Facebook, semble pour l’instant conquérir davantage les hommes (16%) et les jeunes âgés de 18 à 24 ans (19%).
  • IFOP Novembre 2011