Les fournisseurs d’accès

La France qui était en retard sur le nombre d’abonnés à Internet à commencé à… se rattraper vers 2005 grâce à des tarifs contenus et des services fournis gratuitement avec les fameuses « Box » comme le téléphone gratuit et la TV ! La France est maintenant le premier consommateur Internet Européen! Les Français, avec leurs 16 millions de foyers connectés, sont 35 à 40 millions à pouvoir se connecter quotidiennement.

La liste des fournisseurs d’accès à Internet (Liste de FAI) n’a cessé de baissé depuis cette date due à des rapprochements stratégiques et des rachats. Le monopole de France télécom aidant, il fut le premier FAI fiable et détient encore aujourd’hui 50% des abonnements Internet. Suivit de loin par Free avec ces 20 % de part de marché, qui attira les clients avec des prix cassés et des offres innovantes.  20%, c’est également la part de 9 Télécom (depuis le rachat de Cegetel et Club Internet). Suit enfin l’opérateur Italien (dernier dans la liste des gros FAI venus) avec un peu plus de 5%. Les petits derniers de la liste des FAI (Darty, Budget Télécom, Télé2, Noos-Numéricable et SFR) se partagent les 5% de part de marché restant !

Tous les FAI (et d’autres services adsl) propose une boite mail gratuite.

CHOIX D’UN FOURNISSEUR D’ACCÈS INTERNET
Choisir un FAI en fonction du prix et de la qualité de service…

Quels sont les fournisseurs d’accès en France ? Et quelles sont leurs coordonnées ?

L’ARCEP maintient à jour une liste (pas nécessairement exhaustive) des FAI français :
http://www.arcep.fr/index.php?id=6330
Sélectionner « Les fournisseurs d’accès à Internet » et valider.

Le site ComparaTEL fournit également une liste de FAI français, avec leurs coordonnées postales et leur site Web :
http://www.comparatel.fr/internet/operateurs.htm

La catégorie « Fournisseurs d’accès » de l’annuaire « Yahoo! France » contient également une liste de FAI français :
http://fr.dir.yahoo.com/commerce_et_economie/produits_et_services_pour_les_particuliers/internet_et_world_wide_web/fournisseurs_d_acces/

Enfin, l’AFORM fournit ces mêmes informations concernant les câblo-opérateurs français :
http://www.aform.org/pages/adresses_utiles.php#operatieur

Les FAI commencent à investir le marché de la téléphonie mobile.

Après la décision de Neuf Cegetel de devenir opérateur mobile virtuel, Free pourrait proposer une offre similaire. Skype, associé à Boingo et à Google, lance une offensive mondiale. Reste à voir les offres qui accompagneront cette évolution.

L’arrivée de la téléphonie sur Wi-Fi va-t-elle bousculer le paysage des télécommunications français ? Les fournisseurs d’accès à Internet semblent y croire, à l’image de Free. Les abonnés peuvent désormais utiliser la Freebox HD, lancée en avril dernier, pour émettre des appels vers les fixes depuis tout téléphone Wi-Fi compatible SIP. De son côté, Neuf Cegetel a mis cet été sur le marché Twin, un téléphone mobile Wi-Fi/GSM sous Linux. Avec Twin, les clients de l’opérateur peuvent appeler gratuitement les numéros fixes depuis leur Neuf Box, mais également à partir d’un hot spot ou d’un réseau sans fil d’entreprise. Enfin, Orange a présenté son premier téléphone bimode Wi-Fi/GSM, le Nokia 6136, qui sera disponible courant septembre.

Les réseaux publics des opérateurs traditionnels vont devoir faire face à une profonde mutation dans un contexte de plus en plus concurrentiel. Il leur faudra déployer une infrastructure IP qui facilite le lancement rapide de services innovants mais qui reste moins coûteuse à exploiter.
Une des briques essentielles est l’architecture IMS, définie à l’origine par les normalisateurs des réseaux 3G. Elle repose sur la modularité avec séparation du contrôle et du transport par rapport aux réseaux classiques.
Selon leur profil et leur spécialisation, trois grands types d’opérateurs (voix fixe, FAI et mobile) devront adopter une stratégie de migration qui leur est propre. (source01net.public)

Les internautes

92% des Français se connectent tous les jours à Internet

Plus de neuf internautes sur dix se rendent sur le web pour consulter leur messagerie électronique, 83% s’en servent pour rechercher une information, 65% pour consulter leur comptes bancaires, 62% pour apprendre et 50% pour organiser leurs vacances.

Selon Médiamétrie, la France comptait 38,23 millions d’internautes en février 2011, soit une hausse de 8 % par rapport à Février 2010. Cela représente 71,3 % des Français de 11 ans et plus. Le taux de pénétration du haut-débit à domicile atteint 89,1 % de la population internaute.

Le profil des internautes français se rapproche petit à petit du profil de la population française de manière générale. Ainsi, la répartition hommes / femmes qui atteignait 60 % d’hommes en 2001 est désormais à 51,4 % d’hommes au 4ème trimestre 2009. De même, le nombre de CSP+ qui était de 48 % en 1999 est passé à 32 %, se rapprochant de la moyenne française (27 %). Enfin, l’âge reste la différence majeure entre la population Internet la population française. Plus de 26 % des internautes ont moins de 25 ans contre 20 % des Français. Et 26,7 % des internautes ont 50 ans et plus contre 41 % des Français

Plus d’un internaute sur deux se connecte depuis au moins deux lieux.Deux ménages français sur trois sont équipés d’un accès Internet à leur domicile, indique l’insee (Institut de la statistique et des études économiques). Le PC demeure le moyen le plus utilisé pour accéder à internet. Le téléphone mobile enregistre une percée depuis ces dernières années.

En 2010, 64% des Français disposent d’un accès Internet chez eux, contre 56% en 2008. Ils étaient seulement 12% dix ans plus tôt. Parmi eux, neuf sur dix sont équipés d’un accès à haut débit. Le taux d’équipement varie sensiblement en fonction de l’âge, de la catégorie sociale et du niveau d’études des internautes.
Les plus équipés sont les jeunes de moins de 30 ans dont 93% disposent du web à domicile. Plus les Français avancent dans l’âge, plus le taux d’équipement descend. Ainsi, 86% des 30-44 ans sont reliés à Internet, devant les 45-59 ans (75%), les 60-74 ans (48%) et les plus de 75 ans (8%). L’écart est également notable entre les cadres et professions libérales d’une part, équipés à 96%, et d’autre part les chômeurs (74%), les ouvriers (73%), les agriculteurs (70%) ou les retraités (31%).

Une connexion via mobile en augmentation

Le PC fixe reste le support privilégié des internautes pour accéder au web. 38% l’utilise alors que 31% ont recours à un ordinateur portable, et 27% à un téléphone portable ou assistant personnel. L’Internet mobile opère en 2010 une réelle percée. 38% des internautes déclarent l’avoir utilisé contre 20% en 2008. C’est le cas de 59% des moins de 30 ans et de 25% des plus de 45 ans. Cette nouvelle pratique est facilitée par l’essor du WiFi et de la 3G.
Avec le boum des réseaux sociaux, 77% des moins de 30 ans ont la spécificité de se servir d’Internet pour converser et accéder à des forums de discussion. Les Français profitent également de leur accès à domicile pour faire des achats en ligne. 53% ont effectué un achat en 2010 contre 35% en 2008. Les biens ainsi acquis sont principalement des vêtements, des billets de transport, des séjours de vacances et des biens d’équipements.

La fréquentation des sites Internet  en janvier 2012

Médiamétrie-eStat publie ce mois-ci un focus sur les plus fortes progressions du mois ainsi que les résultats du classement CybereStat de 14 groupes et 55 sites. Le site Alouette.fr vient enrichir la publication du mois de janvier.Ce mois-ci, le top 10 des progressions est marqué par la présence des sites de radios généralistes. Ainsi, Europe1 enregistre une hausse de sa fréquentation de 25% avec + 1705 000 visites devant France Inter (+ 988 000 visites) et RTL (+891 000 visites).
Les sites pagesjaunes.fr (+ 9 781 000 visites), Doctissimo.fr (+ 5 527 000 visites) et Clubic (+2 252 000 visites) voient également leur nombre de visites augmenter significativement et occupent le haut du tableau.
Enfin, les sites pap.fr et melty.fr débutent eux aussi l’année 2012 par une hausse de leur fréquentation avec respectivement + 1 428 000 visites et + 1 127 000 visites.

Médiamétrie-eStat publie ce mois-ci un focus sur la fréquentation des sites Internet selon les systèmes d’exploitation mobiles* (smartphones, tablettes et iPod touch) ainsi que les résultats du classement CybereStat de 16 groupes et 58 sites. Le site France Info vient enrichir la publication du mois de décembre.
Android poursuit sa croissance

Les visites des sites Internet du classement CybereStat issues de smartphones, tablettes et iPod touch ont augmenté de 36% entre les mois de janvier et décembre 2011.
Les systèmes d’exploitation ouverts confirment leur percée en France au dépend des systèmes propriétaires.
Avec 33,6% des accès mobiles, Android, le système d’exploitation de Google, double presque sa part de marché par rapport au mois de janvier 2011.
A l’inverse, Apple enregistre une baisse de 12,2 points par rapport au mois de janvier, une baisse constatée à partir du mois de juin où Apple culminait à 71,5% de parts de visites. Il reste toutefois le système d’exploitation majoritaire avec 58,7% des visites.
Les accès via BlackBerry baissent de plus de 2 points par rapport à janvier et ne représentent plus que 2,8% des visites.
Enfin, la part des visites issues du système d’exploitation de Nokia perd 1,5 point en 1 an. Après l’accord passé entre Nokia et Microsoft pour équiper les téléphones Nokia du système d’exploitation Windows, les visites issues de Windows ont gagné 0,3 point par rapport à janvier 2011.

Les pratiques des internautes sur la toile évoluent. Internet continue sa progression et occupe désormais une place majeure dans le quotidien des internautes. Préparer ses achats, échanger avec ses proches, Internet s’invite dans toutes les activités de la vie.

Les réseaux sociaux et forums pour communiquer

Les réseaux sociaux et les forums de discussions se sont installés dans les échanges et deviennent des lieux de communication privilégiés : 65% des internautes sont inscrits sur un site communautaire à fin décembre 2011 (plus 6 points en un an). La quasi-totalité des internautes de 18-24 ans ont un compte sur au moins un de ces sites. Les forums de discussions ont aussi leur place dans la communication sur la toile : 19% des internautes les utilisent comme plate-forme d’écriture.

Les vidéos et les jeux en réseaux pour se divertir

Les loisirs numériques se pratiquent de plus en plus et notamment par les jeunes : 82% des internautes de 11 à 17 ans ont regardé une vidéo au cours du dernier mois sur Internet (+ 9 points en un an) et près de la moitié joue en réseaux. La musique sur Internet est aussi très prisée par les 18-24 ans qui sont 60% à écouter directement sur Internet leurs morceaux favoris.

La toile, source incontournable avant d’acheter

Aujourd’hui, chercher des informations ou comparer les prix en vue d’un achat passe par Internet. Cette préparation sur la toile touche un large public, les ménagères, les jeunes mais aussi les séniors. Les retraités sont 68% à comparer le prix sur Internet avant d’acheter; et près des trois quart des internautes de 18 à 24 ans et des ménagères ont utilisé Internet dans le but de préparer un achat au 4ème trimestre 2011.(source : réseaux-télécoms.net)

Les sites préférés des français sont classé dans neuf catégories différentes publiés dans NetObserver

  • Dans la catégorie, « Vente de vêtements », Vente-privée arrive en première position (15,6%), devant La Redoute (12,6%).
  • Dans la catégorie « Vente de produits culturels », Amazon (29,3%), passe devant la Fnac (26,4%).
  • Parmi les sites de « Vente de produits multimédia », Cdiscount (19,6%) s’empare de la première place, devant Amazon et la Fnac.
  • Dans la catégorie « Musique », Youtube (35,7%) devance Deezer (24%) avec plus de 10 points d’écart.
  • Enfin, dans la catégorie « Informatique, High-tech » 01net.com (34,2%) arrive largement en tête du classement devant commentçamarche.net (7,8%) et clubic.com (6,3%).

visites supplémentaires.